AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR FIGHT CLUB
le forum est désormais OUVERT
vous pouvez dès à présent consulter le contexte et les prédéfinis.

n'oubliez pas de voter pour les tops-sites. merci.
mais n'oubliez pas non plus l'essentiel : amusez-vous
Une semaine est presque passée les fiches sans nouvelles seront supprimées ♥️

 

 Let's spend the night together |Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

AVATAR : Natalie Portman
PSEUDO : Sedna
MESSAGES : 34
ARRIVEE : 20/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Tueuse à Gage
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Let's spend the night together |Jack   Mar 27 Juil - 12:47

    Prenant soin que personne ne lui prête attention, elle entra dans les toilettes hommes. Trois éviers, trois cabinets, l'un en face de l'autre. Le premier robinet était bouché.Elle s'approcha de celui du fond, et le boucha avec le chewing-gum qu'elle était en train de mastiquer. Maintenant, il faudrait forcément utiliser celui du milieu. Elle s'installa sur la cuvette fermée de la cabine du milieu. En attandant, elle sortit son arme, inséra les cartouches une à une, puis visa le silencieux. Elle entendit la porte s'ouvrir. Quelqu'un entrait dans les toilettes. En sifflotant, il se dirigea vers l'évier le plus proche de lui. Il ne marchait pas. Le deuxième. Là, l'eau s'alluma. Toujours en sifflant, il se lava les mains. Le son permettait à Maya de viser la tête derrière la porte. Une détonation étouffée claqua. Il y avait un gros trou dans la porte. Elle attendit. Aucun bruit de chute, mais aucun autre bruit. Parfait. Comme prévu, sous la violence de l'impact, la tête de la cible avait été projetée en avant, et le corps était affalé sur l'évier. Du sang qui coulait de la bouche dans l'évier. La balle avait fini sa course dans les os de la face. Du travail propre et bien fait. Elle rangea son arme et quitta le lieu, sans un regard de plus pour le cadavre.

    De retour dans sa voiture, elle consulta le dossier qui traînait sur le siège voisin. Elle enchaînait ce soir. La jeune femme barra le nom de la victime qu'elle venait d'asssassiner, puis se pencha un instant sur la suivante. Egard Lagunov, un mafieu russe expatrié, à la tête d'un énorme réseau de trafic de drogue. Il devait mourir. Les raison, le commanditaire, elle s'en fichait. Liam lui avait donné ses ordres. Une mort, discrète, pas forcément rapide. Carte blanche en somme. Elle alluma le moteur et se mit en route.

    Midnight Club. Cet endroit donnait la nausée à Maya. Elle n'y allait pas souvent, elle se prostitue, d'accord, mais elle ne fait pas le tapin ! C'était des contrats, écris, signés et souvent payés à l'avance, arrangés avec Liam et qui se finissaient souvent par la mort du client. Après tout, c'était pour ça que Liam la payait, pas pour faire plaisir à de vieux hommes, gros, moches et riches. . Sauf que ce soir là, elle se trouvait dans leur repère pour Edgard. Maya était repassée chez elle, pour dormir un peu, prendre une douche et se changer. A présent vêtue d'une longue robe de velour noir, des bottes à talons hauts insupportables, elle entra dans le club.

    Elle avait imprimé dans son esprit le portrait du gars. Elle connaissait les moindre détails de son odieuse face obèse. De petits yeux gris, une bouche tordue dans une grimace grivoise, des cheveux bruns, longs, gras, attachés en catogan. De grandes oreilles décollées. Un rapide coup d'œil indiqua à la tueuse que sa cible n'était pas encore arrivée. Elle se dirigea donc vers le bar et commanda un cocktail. Elle sentait dans sa poche le petit calibre qu'elle avait dissimulé, au cas où son premier plan ne fonctionnait pas -pourquoi serait le cas cela dit ? C'était une pro, son travail était toujours bien fait.

    Elle envoya balader plusieurs gars qui semblaient croire qu'elle était ici pour eux, son regard se promenant sur la foule de prostituées et d'hommes riches qu'il y avait. Son homme n'était pas encore là. Étouffant un juron, elle n'avait pas que ça à faire, elle commanda un nouveau verre, lorsqu'une silhouette familière s'installa à ses côtés.

    « Tu changes de profession ? » demanda Maya sans même daigner dire bonjour ou se tourner vers son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDERWORLD'S QUEENI Am Jack's Medulla Oblongata.avatar

AVATAR : KIRSTEN DUNST.
PSEUDO : DOOMSDAY | MRS. GLENISTER.
CREDITS : © prom queen - buildings - peak77.
PLAYLIST : ♕ TEGAN and SARA - Living Room.
MESSAGES : 64
ARRIVEE : 19/07/2010
AGE : 24


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : ♕ CHASSEUSE.
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Let's spend the night together |Jack   Jeu 29 Juil - 20:43


    Dans le monde tel qu’il est vraiment, il n’y a pas d’aurores boréales qui se pointent quand vous venez de passer une mauvaise journée. Il n’y a que des bars miteux et d’autres qui vous offrent vos petites aurores personnelles. Dans le monde tel que Jack le voyait par contre, aucun des bars n’était miteux parce que toute façon ce genre d’adjectif était utilisé pour la crasse du monde et la pourriture qui grouillait. Oui, Jack estimait que c’était les matérialistes les enfoirés. Pas ceux qui étouffaient leurs sanglots dans leurs verres sales. Pas celles qui offraient une nouvelle vue du ciel à des hommes qui en avaient vu des merdes dans leur vie. Dans le monde tel que le voyait Jack, il n’y avait pas de méchants et de gentils. Il y avait ceux qui plongeaient dans la merde et ceux qui l’évitaient jusqu’au jour où ils plongeaient dedans. On était tous des crevards dans le monde de Jack. Et aucune vie ne valait plus qu’une autre. Voilà pourquoi Jack avait décidé d’être tueuse à gages. Elle aurait pu vendre son corps qui à l’époque était pas maigre et tatoué. Elle aurait pu se trouver un boulot merdique, matérialiste et honnête. Mais cela n’aurait pas été Jack sinon. Ce soir, pourtant, elle allait devoir mettre les pieds dans une de ces boîtes où les dames devenaient gonzesses et où les messieurs devenaient gros porcs.

    Alors oui, Jack était remontée. Très même, et c’était pas le moment de l’emmerder. Sa cible était une des danseuses, qui était en fait mariée et avait quitté un homme souvent absent, absent oui mais aussi fier et orgueilleux. Elle payerait de la main de Jack. Ou d’autre chose de Jack puisque le travail se devait d’être dit ‘propre’. C’est à ce moment qu’elle ‘la’ vit. Accoudée au bar chic et elle soupira déjà. Pas que Maya était une personne dite ‘détestable’, car pour Jack tout le monde était bon à se faire flinguer. Non mais c’était justement ce genre de femmes qui vendaient leurs corps en se disant tueuses à gages qui l’agaçaient. La jeune irlando-canadienne avait toujours bien fait son travail, dans les temps, sans bavures, sans éclats. Mais jamais, ô grand jamais elle n’avait du se dénuder. Et voilà que l’autre le faisait, bien sûr c’était plus facile comme ça. Mais un vrai tueur à gages, qui a ça dans le sang le fait aussi pour l’adrénaline. Le sang qui pulse dans les veines, aussi douloureux qu’un coutelas enfoncé régulièrement. Et cette tension qui va croissante.

    Rien n’était plus exquis.

    Voilà donc pourquoi, Jack, sans avoir envie de lui arracher sa perruque n’aimait pas rester trop longtemps en sa compagnie. Au risque de lui faire une tache irrécupérable au lavage. Pourtant, aussi bizarre que cela puisse paraître, elle aimait leurs échanges, Maya avait plus de classe mais moins de rapidité quand aux répliques. Jack, dans son souci de non esthétique demeurait plus vulgaire, mais plus imaginative.


    « Tu changes de profession ? », sa voix s’éleva sans qu’elle eut besoin de regarder Jack s’asseoir à ses côtés, dans la position inverse de sa consoeur, les coudes appuyés et la poitrine inexistante ressortant pour admirer tous ceux qui se trouvaient en face. Dont l’homme à qui Maya jetait des coups d’oeils et qui devait sans aucun doute être la prochaine cible de Maya. Elle s’alluma une cigarette, regarda aux alentours encore une fois de ses yeux froids et finit par daigner en faire autant pour la brunette qui aujourd’hui ne l’était pas autant au vu qu’elle portait un artifice capillaire.

    « Ne prends pas ton cas merdique pour une généralité. », le ton avait été posé et calme, on aurait presque dit qu’elle parlait à une vieille amie. Et c’est sûrement pour cela qu’elle n’avait jamais ignoré Maya, parce qu’au fond, c’était de vieilles ennemies qui savouraient leurs joutes verbales.

CREDITbijoou, peak77, luke_gasm, bunny_icons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomsdayclocks.tumblr.com/
 

Let's spend the night together |Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FIGHT CLUB  :: 
R U B E N ' S . D I S T R I C T
 :: 
¬ MIDNIGHT CLUB
-