AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR FIGHT CLUB
le forum est désormais OUVERT
vous pouvez dès à présent consulter le contexte et les prédéfinis.

n'oubliez pas de voter pour les tops-sites. merci.
mais n'oubliez pas non plus l'essentiel : amusez-vous
Une semaine est presque passée les fiches sans nouvelles seront supprimées ♥️

 

 MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

AVATAR : EVE MYLES
PSEUDO : DYSPAIR
MESSAGES : 23
ARRIVEE : 22/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Jeu 22 Juil - 15:45


HAYLEY CHARLIE MARLOWE

    YOUR SHEETS PLEASE





    NOM ♣ MARLOWE. Nom à consonance américaine, parce qu'il l'est. Ce n'est sûrement pas le plus répandu qui soit, mais en un sens je préfère ça. C'est le nom de mon père, je n'en suis pas spécialement fière mais c'est le mien. C'est aussi le nom d'un personnage de roman policier, Phillip Marlowe, crée par Raymond Chandler. Mais la coïncidence s'arrête là.
    PRENOM ♣ HAYLEY. C'est un prénom féminin, que ma mère aimait beaucoup et qu'elle m'a donc donné à ma naissance. Il est certes assez commun, mais je trouve qu'il me va bien. En scandinave, ça veut dire "héros". CHARLIE. Celui là, c'est mon père qui me l'a donné, il tenait à ce que je porte le nom de son père. Je n'ai jamais vraiment su pourquoi parce qu'il disait toujours que son père était un salop de la pire espèce, allez comprendre.
    ÂGE ♣ 28 ANS. Et oui, j'approche de la trentaine, ça ne me fait pas peur. Je ne suis pas de celle qui dissimule leur âge par vanité. C'est mon âge, je ne peux pas le changer non? Alors autant faire avec, et puis j'ai encore la vie devant moi.
    NATIONALITÉ ♣ AMERICAINE. J'ai vu le jour sur le sol américain, j'y ai grandis, alors oui, je suis un pur produit Made In America, ça vous pose un problème?
    ORIGINES ♣ GALLOISES. Elle me viennent de mes grands-parents maternels. Ma mère est américaine, mais naturalisé, elle a vécu au pays de Galles jusqu'à ses 24 ans. J'ai soi-disant hérité des petites tâches de rousseurs de ma grand-mère. CANADIENNES. Ca remonte mais apparement les aieuls de mon père vivaient là-bas, du côté de Vancouver. Ca explique peut-être pourquoi j'aime autant regarder un bon match de hockey.
    JOB ♣ AGENT SPECIAL AU NCIS. Oui oui je sais, mais non, ce n'est pas qu'une série télé. L'agence existe bel et bien, et j'y travaille depuis maintenant 5 ans. C'est un boulot génial, qui n'et certes pas toujours aussi passionnant que ce que vous laisse voir les deux séries tirés de cet univers, mais je peux vous dire qu'on a tous cet esprit d'équipe.
    ÉTAT CIVIL ♣ CELIBATAIRE. Avec la vie que je mène, difficile de nouer une relation stable et durable. mais dans le fond, je ne suis pas encore prête pour ça, alors le célibat me convient parfaitement. Pas d'engagement, que du plaisir. Où est le mal alors?
    MON GROUPE ♣ THE REAL MATERIALISTS. On est tous matérialistes, dans le fond. Certains un peu plus que d'autres. Si ne jamais me séparer de mon arme fait de moi une telle personne, et bien soit. Qu'on me colle une étiquette si ça peut en rassurer certains de pouvoir me cataloguer.
    VUE SUR LE MONDE ♣ PESSIMISTE. Ne nous leurrons pas, tous le monde il n'est pas beau et tout le monde il n'est certainement pas gentil. Certes avec mon boulot, ça n'aide pas, mais vu mon passé j'avais déjà assez vite compris que ce paradis terrestre était en passe de devenir un Enfer. Heureusement pour nous, et pour citer Baudelaire, on a créer l'alcool pour s'enivrer et oublier tout ça un temps.
    VUE SUR VOTRE VIE ♣ A SUIVRE. Bah oui, avoir une opinion sur ma vie bien précise, je n'en ai pas, elle commençe à peine, il reste tellement de choses à faire, à voir. Alors comme dans toute bonne série qui se respecte, j'attends de voir la suite.
    BUT DANS LA VIE ♣ REUSSIR. Sur tous les plans. Professionnel et personnel. Ne pas reproduire les erreurs de mes parents, montrer ma valeur et conduire ma vie comme je l'entends. On poursuit tous plus ou moins ce rêve de perfection, d'atteindre des objectifs, de le faire si possible vite et bien. Et si pour en arrivé là, il faut faire des coups bas, et bien soit, je vais pas me gêner tiens.
    ET DIEU DANS TOUT CELA ♣ UNE FARCE. J'ai été élevée par ma mère en bonne catholique, mais bien vite j'ai compris que tout ça ce n'était qu'un simulacre, une blague, une imposture. Alors vous ne me verrez jamais prié, ni mettre les pieds dans une église. Mais ça m'empêche pas de jurer par contre. Ma mère m'en voudrait sûrement, mais bon... Là où elle est à présent, ça va plus la déranger.
    EN UN MOT VOTRE VIE ♣ ADRENALINE. Une quête perpétuelle de nouvelles sensations fortes, pour se sentir en vie, pour se dire que j'ai une bonne raison de me lever chaque matin.





Dernière édition par C. Hayley Marlowe le Lun 26 Juil - 11:32, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : EVE MYLES
PSEUDO : DYSPAIR
MESSAGES : 23
ARRIVEE : 22/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Jeu 22 Juil - 15:48

    THIS IS YOUR LIFE




    « Hey, ça va pas? T'as l'air complétement ailleurs. Tu pleures? »
    « Aujourd'hui ça fait dix-sept ans qu'un salop à braquer une banque et tuer ma mère. Alors désolée d'être un peu ailleurs Johnson. »
    « Désolé, je savais pas. »
    « Je sais va, mais la prochaine fois, essayes juste d'utiliser un peu plus les deux neurones qu'il te reste. »

    Il faut bien le dire, la mort de ma mère a tout changé dans ma vie. Tout. J'étais une petite fille douce et innocente, qui aimait la vie et qui voulait voir le bien partout. Une petite fille qui adorait sa mère, qui riait avec son père, qui certes faisait des bêtises mais qui n'était pas une mauvaise graine. J'ai vu le jour ici, à Los Angeles, normal mes parents y vivaient. J'ai poussé mon premier cri un beau matin de mars, vers le onze heures. Et depuis ce jour là, j'ai eu une existence paisible, normale et remplie d'éclats de rire et d'amour. Mais tout a basculé ce jour là. C'était une après-midi comme une autre. Ma mère finissait un peu plus tôt et parce qu'elle voulait préparer l'anniversaire de sa soeur, elle fit un détour à la banque pour retirer un peu d'argent, histoire de faire des courses et préparer son fameux gâteau à la noix de pécan que ma tante adorait. On m'a souvent dit que c'était le hasard, que ma mère était là au mauvais endroit au mauvais moment. Je me souviendrais toujours de la tête de mon professeur quand celui-ci appris la nouvelle de la bouche du proviseur et surtout le regard qu'il me lança alors. J'avais compris que quelque chose d'horrible c'était passé.
    On m'a emmené dans le bureau du directeur. Mon père était en chemin, lui aussi avait été appelé à son bureau. Je n'avais jamais trouvé ce couloir aussi long de toute ma vie. Chaque mètre que je faisais me semblait en faire dix. Et je n'aimais pas du tout qu'on me regarde comme ça, le regard empli de pitié. Ma mère irait bien, j'y ai cru jusqu'à ce que le directeur me dise le contraire. Ma mère ne pouvait pas mourir, c'était impossible. Une maman c'est un super-héros, ça ne meurt pas les super-héros. Et pourtant. En quittant le bureau du principal du collège, ma petite main dans celle de mon père, la petite Hayley était resté là-bas, dans ce bureau triste et qui sentait la nicotine. Une nouvelle petite fille avait pris possession de mon corps pour ne plus jamais vraiment le quitter.
    Et j'ai changé à jamais. Ma mère n'était plus de ce monde, elle était partie d'une façon si injuste et si prématurée. Je n'ai jamais accepté cette fatalité, et j'ai commencé à devenir une vraie tornade. Je semais la pagaille en cours en refusant de travailler, prétextant que de toute façon ça ne me servait à rien, que demain en sortant je pouvais me faire descendre, alors en quoi savoir qui était les Pères Fondateurs allait m'aider à survivre? Je vous laisse donc imaginer le mal que j'ai pu faire sans le vouloir vraiment à mon pauvre père. Il devait gérer son propre deuil et une fille hors de contrôle. Je me souviens encore de cette discussion qu'on a eu ce soir là, où à court de solutions pour me punir, il s'était résolu à des mesures bien plus drastiques.




    « Mais c'est pas vrai, j'arrive pas à croire qu'ils ont pu t'engager. Un type comme toi ça devrait être un sujet d'études à la NASA. »
    « Ca t'es déjà arrivé d'être sympa avec quelqu'un? »
    « Oui, dans une autre vie. »

    Ne vous y méprenez pas, j'adorai mon coéquipier, mais parfois c'était comme ça, je ne pouvais pas m'en empêcher, je répondais sèchement, car j'avais beau suivre les ordres comme le bon soldat que j'étais devenu, mais on ne lutte pas contre qui on est. Et visiblement, mon naturel revenait parfois au galop, surtout quand j'étais au fleur de peau après les perpétuelles vannes de ce dernier. Je l'admets, parfois son humour me faisait rire, mais dès fois non, ça ne passait pas et là autant vous dire qu'il ne valait mieux pas essayer de me chercher des poux dans la tête. J'ai du tempérament, on me l'a toujours dis, et même mes instructeurs avaient fini par comprendre qu'ils n'arriveraient jamais totalement à me faire changer. Comment j'en étais arrivé là? Oh je pense que peut-être c'était écrit, même si bien sûr je ne m'ôterai de l'idée que je serais bien différente de celle qui je suis aujourd'hui sans ce drame qui coûta la vie à ma mère. J'étais devenue une vraie furie, certains vous dirons que je le suis toujours encore, et ils n'ont pas tort. Je suis connue pour être une dure à cuire.

    « Assieds-toi Hayley, j'ai à te parler. »
    « Je peux très bien resté debout merci. »
    « Comme tu voudras. » dit-il résigné. « Je ne suis pas fier de ce que je vais faire mais tu ne m'a pas laissé le choix. Tu as fait trois collèges différents en quatre mois. Je sais que tu souffres, mais visiblement je n'ai aucun moyen de t'ôter cette peine autrement qu'ainsi. Tu pars dans deux jours au Camp des Jeunes Cadets de l'Armee de l'Air. J'ai un ami qui a réussi à te faire entrer. »
    « Quoi? Tu m'envoies dans un camp militaire? Tu te fous de ma gueule là? C'est tout ce que t'as trouvé comme solution? Je me demande bien ce que maman pouvait te trouver. »

    Je m'en souviendrais toujours. J'avais seize ans alors. Cinq années s'étaient écoulées depuis la mort de ma mère, et depuis je n'avais cessé de causer pas mal de problèmes à mon père. Comportement dangeureux, irrespectueux en cours, il n'était pas rare que je sorte le soir sans même prévenir mon père, qui le pauvre avait baissé les bras depuis longtemps déjà. Il était simplement heureux de me voir le lendemain matin au petit déjeuner. Et avec du recul, je ne le remercierai jamais assez d'avoir fait ça pour moi. En entrant à l'académie j'ai pu laisser toute la rage emmagasinée en moi s'exprimer. Celle-ci c'est transformé en un zèle salvateur. A l'armée, même si je n'étais pas un soldat, pas encore, j'ai enfin pu faire mon deuil, laisser toute la rancoeur que j'avais accumulée, et j'ai pu renoué avec mon père, même si j'avais changé profondément bien avant d'être enrôlé dans les rangs des futures recrues de l'US Air Force.
    Je n'étais plus aussi crédule, plus aussi peureuse non plus. Car il est vrai que j'étais une petite fille certes curieuse, mais qui restait trop souvent dans les jupes de sa mère. Il faut dire que j'avais avec elle un lien assez fusionnel. Je m'étais endurcie d'un coup, j'ai sûrement grandis trop vite avec toute cette affaire. Je suis entrée trop vite dans le monde cruel des adultes, et ça a eu des répercutions sur mon caractère. Je suis devenue assez cynique, sarcastique, peut-être aussi un peu pessimiste dans ma vision de choses, même si je m'efforce toujours de me dire que tout n'est pas noir ou blanc. Mais je ne le dirai jamais assez, l'armée m'a offert une seconde vie, bien plus structurée que celle qui aurait été la mienne si j'avais persévéré sur la mauvaise pente.


Dernière édition par C. Hayley Marlowe le Mar 27 Juil - 22:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : EVE MYLES
PSEUDO : DYSPAIR
MESSAGES : 23
ARRIVEE : 22/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Jeu 22 Juil - 15:51



    « Vous devriez réfléchir à mon offre mademoiselle Marlowe. »
    « Vous avez l'air de si bien me connaître, alors dites-moi quelle réponse je vais vous donner. »
    « Vous allez dire oui, parce que vous êtes faite pour ce job. »
    « Vous avez l'air bien sûr de vous. Qu'est-ce que Marsden a bien pu vous dire à mon sujet pour vous en convaincre à ce point? »
    « A bientôt dans nos bureaux. »

    Ça remonte à cinq ans déjà. Presque une demi-douzaine d'années que je travaille ici, au NCIS. Et je ne peux pas vour dire combien j'ai pu remercier le ciel de m'avoir offert cette chance. Même si je ne crois plus depuis bien longtemps en une religion, qu'elle quelle soit. Mais grâce à ce job, j'ai pu m'épanouir comme je n'aurai pas pu le faire autrement, je le sais, j'en suis consciente. Car ce boulot m'offre tout ce dont j'ai besoin: de l'action, de la réflexion et aussi pas mal de bonheur, car on forme tous une famille à part avec le reste de l'équipe. Je sais, oui, ça vous semble familier, je peux pas vous en vouloir, la série ne fait que rendre ce qui se passe en vérité chez nous, même si c'est toujours aussi marrant de voir que les gens qu'on va parfois voir nous prenne pour des imposteurs, Mais quand ils finissent dans nos bureaux, ils déchantent bien vite. Mais avant de pouvoir devenir celle que je suis aujourd'hui, une femme de caractère, doué epour son job et qui malgré tout reste un peu rebelle, j'ai du subir pas mal de choses. Car n'allez pas croire que se retrouver dans un univers totalement masculin a fait de moi un vrai mec, même si oui, j'ai certaines fois des réflexions typiquement masculines. Mais bon, je n'ai jamais attendu qu'on me fasse de cedeaux, j'en ai chie et je n'en connais que mieux la valeur des choses, je sais que j'apprécie bien mieux les petits plaisirs de la vie maintenant que je n'aurai pu le faire sans ça.

    « J'ose même pas imaginé comment il a du morfler. », répliquai-je à mon voisin, Sean Johnson, agent de terrain tout comme moi.
    « Si tu comptes rester plantée là comme ça Marlowe, tu ne m'es d'aucune utilité. Prends des photos de la scène de crime et arrêtes de prendre cet air de biche effarouchée. Allez remues-toi! »
    « Tout de suite boss! »

    Ainsi donc une fois mon temps terminé au sein de l'Académie des Cadets de l'Armée de l'Air, je débarquais dans la vraie vie. Sans trop savoir quoi faire de la mienne quand mon téléphone sonna. Une secrétaire me dit alors qu'un homme désirait me voir dans quelques jours avec une proposition que je serais bête de refuser. Intriguée, j'acceptais de le rencontrer. Le rendez-vous eut lieu dans un café, sur les coups de dix heures du matin. Autant joindre l'utile à l'agréable avait-il ajouté en me confirmant cet entretien des plus inhabituels. Et c'est donc autour d'un muffin aux myrtilles et d'un café au lait double crème que cet inconnu m'offrait de rejoindre son équipe, d'intégrer le NCIS. Je lui ai ri au nez dans un premier temps. A ma place est-ce que vous n'en auriez pas fait autant si un inconnu vous proposait un boulot comme ça, sans raison? Mais visiblement il avait les siennes. Il était ami avec le sergent instructeur qui s'occupait de mon groupe. Et ce dernier lui avait donc parlé de moi. Je n'aurai jamais cru qu'il en fasse autant, lui qui répétait toujours à quel point j'étais une épine dans son pied mais qu'heureusement pour moi j'étais douée. Sans ça il m'aurait déjà fait viré. Ainsi donc j'apprenais que l'inconnu ne plaisantait pas. Et bien sûr, j'ai dis oui. Foncer tête baissée, ce n'est pas mon truc, même si j'avoue avoir un côté un peu impulsif et tête brûlée. Et deux semaines plus tard, tout juste après avoir fêter mes 23 ans, j'entrais dans l'agence, dans l'antenne de Los Angeles.
    C'est aussi à cette époque là que j'ai vraiment renoué avec mon père. Je ne lui en voulait plus, car je lui devais cette nouvelle vie, cette renaissance. Il était fier de moi, il me l'avait dit, et surtout qu'il ne m'en avait jamais voulu, même quand j'étais une véritable peste. Et je l'admire pour ça. Je sais qu'à sa place, je n'aurai sans doute pas faire preuve d'autant de magnanimité. Il m'a donc soutenu dans mon choix d'accepter cette offre certes un peu étrange. Et depuis, même s'il me rabâche sans cesse qu'il faudrait que je me case, parce qu'il estime être en âge d'avoir des petits enfants, on se voit régulièrement. Il a refait sa vie, je l'y ai encouragé car il m'en a demandé la permission, oui, c'était peut-être un peu ringard, mais il savait que sans ça, il ne pourrait jamais vraiment le faire. Et je dois l'admettre, Leslie est une femme adorable, qui a toujours compris que jamais elle ne remplacerait ma mère. Elle n'a jamais cherché à le faire à vrai dire. Et puis au moins je ne me retrouverais pas à 23 ans avec un petit frère ou une petite soeur puisqu'elle était stérile. Je retrouvais donc une certaine stabilité dans ma vie, et il était temps, avec tout ce que j'avais déjà enduré alors.



    « T'es mignon tu sais. Mais arrêtes de rêver mon grand, nous deux c'est juste du bon temps, n'espère pas que je devienne femme au foyer juste pour tes beaux yeux. »
    « Ca pourrait te plaire pourtant, je suis certain que tu ferais une mère formidable. »
    « Un jour... Peut-être. Mais en attendant, fais-moi plaisir et invites-moi à dîner. »

    Et me voilà donc à présent approchant de la trentaine. J'ai une vie bien remplie, un boulot super, et des aventures par-ci par-là. J'ai bien changé depuis la mort de ma mère, mais je crois qu'encore aujourd'hui inconsciemment ce jour funeste influe sur ma vie quotidienne. Je ne m'engage pas parce que je ne veux pas revivre la perte d'un être cher, et puis pour être honnête je n'ai pas le temps de bâtir une relation stable, car peu de mecs acceptent ce que je fais pour gagner ma vie, et surtout le fait que je puisse botter leurs fesses sans problème. Quand je regarde derrière moi, le bilan n'est pas si mauvais. Je ne suis certes toujours pas une jeune femme bon chic bon genre, politiquement correcte, mais on me connaît pour ça et si vraiment j'étais si invivable, je ne serais pas aussi appréciée par tous ceux qui me connaissent. L'avenir me réserve sûrement encore bien des choses. Qui sait je me ferais peut-être descendre demain en allant au boulot ou je gagnerais au loto. Mais je garde les pieds sur terre, et j'attends simplement de voir ce que demain me réserve en profitant le plus possible sans trop tenter la chance.


    Je suis chômeur à plein temps, mes journées sont beaucoup trop courtes





    PSEUDO ♣ DYSPAIR
    AGE ♣ Un quart de siècle, et oui déjà, que le temps passe vite...
    AVIS SUR LE FO' ♣ Magnifique, merveilleux, superbe, brillant, extraordinaire....je continue?
    JOURS DE PRÉSENCE ♣ Tous en principe, sauf peut-être en cas de changement à la rentrée quand je commençerais mon alternance, mais je viendrais quotidiennement en principe, même si je ne poste pas.
    CODE DU REGLEMENT ♣ Oh mon Dieu, ils ont tués kenny!
    CREDITS ICONS/AVATARS/SIGNS ♣ Torchwood_icons/DYSPAIR/LJ
    PRENOM-NOM DE L'AVATAR ♣ EVE MYLES





Dernière édition par C. Hayley Marlowe le Mar 27 Juil - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : RACHEL BILSON
PSEUDO : Justine
CREDITS : © MAYBE TOMORROW
PLAYLIST : venus - INDOCHINE
MESSAGES : 84
ARRIVEE : 17/07/2010
AGE : 24


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : stripteaseuse et prostituée
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Jeu 22 Juil - 16:04

Bienvenuuue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MR OIZO — Gentlemen, you can’t fight in here! This is the War Room!

avatar

AVATAR : RYAN(MONHOMME)GOSLING
PSEUDO : IRISHWEASLEY
CREDITS : LA MOCHE ♥
PLAYLIST : FAKE BLOOD ─ FIX YOUR ACCENT
MESSAGES : 170
ARRIVEE : 16/03/2010
AGE : 98


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Esclave d'une vie
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Jeu 22 Juil - 17:30

bienvenue a toi.
j'aime beaucoup le début de ta fiche, bonne continuation Very Happy
────────────
    Cette histoire de développement durable,
    c’est de la connerie, on est déjà foutu ; c’est
    comme si on exigeait à un cancéreux en
    phase terminale d’arrêter de fumer sur
    son lit de mort.
    CRASH/ANIMAL
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    AVATAR : EVE MYLES
    PSEUDO : DYSPAIR
    MESSAGES : 23
    ARRIVEE : 22/07/2010


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Jeu 22 Juil - 17:41

    Merci Sahé, et merci beaucoup Crash (RYAAAAAAAAAAAAAN )
    ca devrait être fini ce soir, sinon ça sera demain ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    AVATAR : EVE MYLES
    PSEUDO : DYSPAIR
    MESSAGES : 23
    ARRIVEE : 22/07/2010


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mar 27 Juil - 23:18

    Voilà désolée du délai mais j'pense avoir fini ma fiche
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    AVATAR : ROBERT PATTINSON
    PSEUDO : BEATNIK BEAST (GEORGIE)
    CREDITS : beatnik beast production
    PLAYLIST : THE CURE - LULLABY
    MESSAGES : 109
    ARRIVEE : 08/07/2010
    AGE : 27


    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mer 28 Juil - 0:04

    je te valide Wink
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur

    AVATAR : EVE MYLES
    PSEUDO : DYSPAIR
    MESSAGES : 23
    ARRIVEE : 22/07/2010


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mer 28 Juil - 0:06

    Merci
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    UNDERWORLD'S QUEENI Am Jack's Medulla Oblongata.avatar

    AVATAR : KIRSTEN DUNST.
    PSEUDO : DOOMSDAY | MRS. GLENISTER.
    CREDITS : © prom queen - buildings - peak77.
    PLAYLIST : ♕ TEGAN and SARA - Living Room.
    MESSAGES : 64
    ARRIVEE : 19/07/2010
    AGE : 24


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : ♕ CHASSEUSE.
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mer 28 Juil - 15:43

    I love you
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://doomsdayclocks.tumblr.com/

    AVATAR : EVE MYLES
    PSEUDO : DYSPAIR
    MESSAGES : 23
    ARRIVEE : 22/07/2010


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mer 28 Juil - 15:49

    HEY MA FEMME
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    UNDERWORLD'S QUEENI Am Jack's Medulla Oblongata.avatar

    AVATAR : KIRSTEN DUNST.
    PSEUDO : DOOMSDAY | MRS. GLENISTER.
    CREDITS : © prom queen - buildings - peak77.
    PLAYLIST : ♕ TEGAN and SARA - Living Room.
    MESSAGES : 64
    ARRIVEE : 19/07/2010
    AGE : 24


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : ♕ CHASSEUSE.
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mer 28 Juil - 17:54

    QUE JE T'AIME. Ravie de te voir là.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://doomsdayclocks.tumblr.com/

    AVATAR : EVE MYLES
    PSEUDO : DYSPAIR
    MESSAGES : 23
    ARRIVEE : 22/07/2010


    ─ HIT ME ─
    ◊ PROFESSION : : NCIS SPECIAL AGENT
    ◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
    ◊ KILL YOUR FRIENDS:

    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   Mer 28 Juil - 18:03

    J'IRAI OÙ TU IRAS
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé



    MessageSujet: Re: MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    MARLOWE ► Karma is a bitch only if you are

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    FIGHT CLUB  :: 
    G H O S T . T O W N
     :: 
    ¬ PRESENTATIONS
     :: Présentation acceptée
    -