AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR FIGHT CLUB
le forum est désormais OUVERT
vous pouvez dès à présent consulter le contexte et les prédéfinis.

n'oubliez pas de voter pour les tops-sites. merci.
mais n'oubliez pas non plus l'essentiel : amusez-vous
Une semaine est presque passée les fiches sans nouvelles seront supprimées ♥️

 

 Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Mer 21 Juil - 18:54


THALIA DIANE HALL

    YOUR SHEETS PLEASE


    ÂGE ♣ 25 ans NATIONALITÉ ♣ Américaine ORIGINES ♣ Anglaises (merci papa) et russes (merci maman). JOB ♣ Mon job? Escort girl de luxe. Pas besoin de vous faire un dessin. Le client me choisit sur catalogue, l'agence me met en contact avec lui, je fais mon boulot et je repars avec 60% du paquet de billets verts. Je peux tout aussi bien accompagner des chefs d'entreprise que des barons de la drogue, des médecins, des criminels, des avocats... Stella n'est pas très regardante sur la moralité ou le casier judiciaire du client, du moment qu'il paye. Très cher. Je prends garde à séparer vie professionnelle et vie privée. Ce sera donc Thalia à la ville et Luna à la scène. ÉTAT CIVIL ♣ Célibataire MON GROUPE ♣ Bitches of Old Town. Un jour, je suis allée voir un psy. A la fin de la séance, il m'a dit que j'étais pathologiquement attachée aux biens matériels et que si je voulais me soigner, il faudrait que j'arrête mon job, que je donne tout aux pauvres et que je parte cultiver la terre dans une ferme au Kansas. Je lui ai demandé s'il allait vraiment me faire payer 100$ la consultation. Il a fermé sa gueule. Oui, je suis matérialiste. Cela ne veut pas dire que je suis vénale et vicieuse. J'aime les objets, mes meubles, mes fringues, mon téléphone et mon ordinateur portable. Je m'y attache et je m'y identifie. Même s'ils se cassent, ils restent immuable dans ce monde en perpétuelle mutation. Ils m'entourent, ils me rassurent. VUE SUR LE MONDE ♣ Certains disent que le monde est un désastre décadent et clament vouloir le changer, sauver la planète de façon altruiste et désintéressée. Ils me font bien marrer. En réalité, il ne cherchent qu'à sauver leur cul et celui de leurs gosses. La planète a vécu longtemps sans nous et vivra longtemps après nous, quoi qu'on fasse. Cependant, l'arrogance de certains les pousse à assimiler le monde à la planète et à réduire la planète à l'humanité. Elle les amène à penser qu'ils peuvent avoir ne serait-ce qu'un peu d'influence sur la destiné de la Terre. C'est un fait, nous sommes tous égoïstes. Nous nous attachons aux autres et sommes prêts à plonger dans un fleuve sans enlever notre jean préféré pour aller sauver un gamin qui se noie mais uniquement parce que cela nous procure un sentiment de satisfaction. C'est ainsi que notre cerveau a évolué dans un simple objectif de survie de l'espèce. Pour moi, le monde est ce qu'il est. Je n'ai pas honte d'être égoïste, je n'ai pas honte d'être humaine, je n'ai pas honte de profiter de ce que m'apporte la société de consommation parce que ça me fait du bien. Bien évidemment, certaines réalités dans notre société sont insoutenables et je serais prête à me battre pour y remédier. Mais soyons réalistes, est-ce qu'on serait plus heureux si on allait vivre à poil dans la forêt? VUE SUR VOTRE VIE ♣ Disons qu'il y a pire. Il y a probablement mieux, mais il y a pire. J'ai pas que ça à foutre que de me plaindre alors que je ne manque de rien. Il y a certains détails de ma vie qui me dérangent mais dans l'ensemble, je suis probablement mieux lotie que la majeure partie des hommes sur cette Terre. Certains trouvent mon métier dégradant, pas moi. C'est tout ce qui importe. BUT DANS LA VIE ♣ Pourquoi devrait-on forcément avoir un but dans la vie? Mon objectif, c'est de ne pas me réveiller à l'aube de la mort avec plus de regrets que de satisfaction. Les détails, j'ai encore le temps de les découvrir. ET DIEU DANS TOUT CELA ♣ Et pourquoi pas le monstre du Loch Ness tant qu'on y est. Dieu, c'est l'excuse qu'ont trouvé les hommes pour ne pas bouger leurs gros culs de procrastinateurs et prendre leur vie en main. EN UN MOT VOTRE VIE ♣ Ephémère.


    THIS IS YOUR LIFE

    - Pourquoi tu fais ce métier?
    - Et toi, pourquoi tu vends des dénoyauteurs de cerises?

    Je jetai un regard léger et amusé au trentenaire allongé à poil sur ses draps de soie écru afin de ne pas le heurter en paraissant trop effrontée. J'avais l'habitude d'entendre cette question stupide sortir de la bouche de mes clients réguliers et je répliquais toujours de la même manière. Pourquoi y aurait-il plus de sens à vendre des objets à la con qu'à utiliser son corps pour "offrir" quelques minutes de plaisir à un homme? J'aimais le sexe, les billets verts, le confort et les emplois du temps légers. Si un conseiller d'orientation avait eu l'idée de rentrer le métier d'escort girl dans la base de donnée d'un de ses vieux tests pourris, il serait probablement apparu dans mon top 5. De plus, sans vouloir me venter, je me faisais davantage en une semaine que ce que cet imbécile de vendeur de dénoyauteurs de cerises pouvait espérer gagner en trois mois. Certes, dans la plupart des cas, on ne finit pas travailleuse du sexe par hasard ou par choix. Je ne m'étais pas réveillée un matin en me disant que désormais, les attributs dont la nature m'avait dotée seraient mon gagne-pain comme on se lève avec une envie de croissants frais et de jus d'orange du Brésil. Que nenni. Derrière celle que j'étais aujourd'hui comme derrière chaque call girl, chaque avocat, chaque médecin ou chaque vendeur de dénoyauteurs de cerises, il y a une histoire. Une histoire à la con et banale au possible mais une histoire quand même.

    Tout a commencé un beau matin d'avril, dans une autre vie. Je venais d'avoir 18 ans. Je me battais avec une bande de cire froide dans la salle de bain lorsque j'ai entendu la sonnette retentir. Ewan, le pater familias, a jeté un oeil à travers le judas puis a fait un bon d'un mètre en arrière, manquant d'écrabouiller au passage Spontex, le furet domestique de son épouse. Il (Ewan, pas Spontex) a traversé le salon en gueulant, affublé d'un vieux caleçon rayé et une tasse de café brûlant à la main, éclaboussant par petits jets le parquet flottant de liquide marronasse. "Putain, putain, putain... Merde". Le gars derrière la porte s'acharnait à nouveau sur la sonnette. Après un bref arrêt à la station dressing, mon père est réapparu dans la pièce principale vêtu d'une tenue plus correcte mais néanmoins négligée et complètement dépareillée. "Oui c'est bon, j'arrive!". Ameutée par le bruit, j'ai débarqué au milieu du salon, serviette autour du corps et jambes à moitié épilées. "Qu'est-ce que c'est que ce bordel?".

    Ce bordel, c'était celui provoqué par les huissiers dévalisant nos meubles suédois, notre écran géant, les costumes Armani de mon père, les robes Chanel de ma mère et tout ce qui avait un tant soit peu de valeur dans les 90 mètres carrés de notre appartement new-yorkais. Je suis restée sans voix et ai manqué de lâcher ma serviette et de me retrouver à moitié à poil devant les deux armoires à glace qui foutaient toute ma vie dans une vieille camionnette pourrie. J'ai tenté d'accrocher le regard de Gala, ma mère qui restait prostrée dans un coin de la pièce. C'était donc ça. C'était donc de ça que parlaient Gala et Ewan le soir, en russe, en s'enfilant des bouteilles de vodka. Le russe, c'était le langage secret de mes parents, celui dans lequel un jeune cadre britannique avait un soir dit "je t'aime" à une charmante fonctionnaire moscovite avant que le couple n'adopte la nationalité américaine et ne déménage aux Etats-Unis. Or, je n'y comprenais rien moi, au russe. Du coup, lorsque, cachée derrière l'embrasure de la porte du salon, je les entendais pleurer en se prenant dans les bras, je croyais que mon père avait un cancer des couilles ou une autre connerie dans le genre. J'étais loin d'imaginer qu'Ewan avait dilapidé l'argent des études de sa progéniture en misant sur des produits financiers pourris et que ma famille était sur le point de se retrouver, sans mauvais jeu de mot, sur le trottoir. Je comprenais maintenant. Et là, j'avais l'impression qu'on se servait allègrement dans mon intimité, qu'on me vidait de l'intérieur, qu'on m'arrachait mes souvenirs, mon passé, mon avenir. Mon identité. "Les choses qu'on possède finissent par nous posséder". Terrassée par l'impuissance et la colère, j'ai attrapé le bras de mon frère et je l'ai serré de toutes mes forces. Je ne trouvais même pas la force de chialer. Une nouvelle ère venait de débuter. L'ère de la galère et des emmerdes.

    Trente mois plus tard, j'étais assise sur mon lit en train de triturer une carte de visite déjà bien amochée. Cela faisait vingt minutes que je n'avais de cesse d'attraper mon téléphone puis de le balancer sur ma couette. J'ai fini par me lever et sortir de ma chambre. J'ai parcouru le couloir de cet appartement qui, par miracle, n'avait pas encore été saisi. Rien n'avait changé. Tout avait changé. Les murs s'étaient recouverts d'une épaisse couche de crasse, la poussière s'amoncelait sur le parquet, Spontex avait été empaillé et traînait quelque part sous la table basse, le couple de mes parents avait volé en éclat et mon père se faisait dérouiller par des bodybuilders en prison depuis qu'ils s'était fait choper en train de vendre des barrettes de shit pour éponger nos dettes. Lorsque j'ai franchi le seuil du salon, j'ai soutenu pour une énième fois la vision de ma mère ivre morte, affalée sur son vieux fauteuil troué, le journal du jour ouvert à la page "petites annonces" sur ses genoux et un marqueur rouge à moitié vide se promenant entre ses jambes. Ce soir là, ce fut la fois de trop. J'ai aussitôt tourné les talons, regagné ma chambre et me suis précipitée sur le téléphone dont j'ai décroché le combiné. J'ai saisi la carte et composé le numéro inscrit en caractères sophistiqués. Cette carte appartenait à une certaine Stella. Stella, c'était un agent. Une maquerelle si vous préférez. Elle gérait une trentaine d'escort girls de luxe sur la côte ouest et avait très bonne réputation dans le milieu. En écoutant la tonalité, je me suis dit qu'après tout ce ne serait que pour quelques mois, le temps de me faire assez de pognon pour régler les dettes de ma famille et commencer une nouvelle vie. Trois semaines plus tard, j'ai annoncé à ma mère que j'avais trouvé un boulot barbant au service juridique d'une entreprise de canettes à Los Angeles. J'ai dépensé mes maigres économies pour me payer un aller simple JFK-LAX. Au crépuscule d'un jeudi matin pluvieux, je débarquais dans la cité des Anges.

    C'est ainsi que je suis devenue call girl. Toutefois, cette charmante petite histoire ne répond qu'à une partie de la question de notre ami le dénoyauteur de cerises. Reste à savoir pourquoi, plus de quatre ans plus tard et alors que les caisses de mes parents sont à présent renflouées, je le suis encore. La réponse est simple: j'aime mon boulot et surtout ce qu'il me permet d'accomplir, de posséder. Oui, je parle bien d'argent. Après ce qu'il m'est arrivé, je devrais cracher sur Wall Street, sur les meubles suédois, les écrans géants, les costards Armani et les robes Chanel parce que, finalement, c'est ma dépendance aux choses, aux biens matériels qui m'a détruite et ce bien plus que la pauvreté en elle-même. Or, rentrer dans un magasin et m'acheter une paire de chaussures de créateur ou un nouveau canapé avec l'argent que je me suis fait en deux heures la veille me procure une jouissance incomparable doublée d'un grisant sentiment de vengeance sur mon putain de passé. Je reformule, donc. Je suis dépendante de mon boulot. Mais cette idée, je m'efforce de l'ôter de mon esprit.

    Tant qu'on est à la page confidences, ce n'est pas la seule pensée autour de laquelle j'évite de laisser vagabonder mes songes. D'une part, faire le commerce de son corps est illégal dans notre belle patrie et qui dit illégalité dit dérives. Stella a toujours été réglo avec moi mais c'est peut-être uniquement parce que j'ai toujours été réglo avec elle. Qui sait, peut-être que si je décide de partir ou si je refuse d'augmenter son pourcentage sur mes bénéfices, elle enverra deux trois malabars en costume à ma porte pour me régler mon compte. D'autre part, ça fait trois ans que je mens à mon entourage. C'est simple, à l'exception des filles de l'agence, personne n'est au courant de ce que je fais pour vivre. Si ma famille venait à découvrir que les chèques que je leur envoyais chaque mois ne provenaient pas de l'entreprise de canettes la plus chouette du monde qui distribue des primes à tour de bras mais du portefeuille d'hommes venant se taper leur fille ou leur sœur, j'aurais du mal à m'en remettre. Soit. Au moins, le secteur du cul ne connaît pas la crise. C'est pas un mystère si on dit que la prostitution est le plus vieux métier du monde.

    - Pourquoi tu fais ce métier?
    - Et toi, pourquoi tu vends des dénoyauteurs de cerises?
    - T'as pas tort.. Plus j'y pense, plus j'ai l'impression que ma vie n'est qu'une énorme putain de cerise dénoyautée. L'enrobage est attrayant, sucré, charnu mais à l'intérieur, que dalle. La vanité à l'état pur. L'essentiel n'y est pas. Ce vide me ronge constamment, sauf quand je baise.
    - Bon, il est l'heure. J'y vais. Bonne nuit.

    Parfois, j'avais l'impression que les clients me payaient autant pour jouer la psy que pour jouer la pute. J'aurais pu rester là, assise sur la soie de ses draps défaits à l'écouter parler de ses cerises dénoyautées. Ça lui aurait probablement fait du bien. Toutefois, je me devais de rester professionnelle. L'heure, c'était l'heure. Je me rhabillai rapidement, enfilai mes escarpins, rassemblai mes effets personnels puis récupérai l'enveloppe posée sur la table de chevet avant de me diriger vers la sortie. Alors que j'attendais mon taxi sur le trottoir et que le vent balayait mes cheveux légèrement décoiffés, je plongeai ma main à l'intérieur de mon sac. Mes doigts vinrent caresser le papier des billets de 100 dollars que je venais de gagner. Ma vie n'était pas si pourrie que ça, après tout.


    Je suis chômeur à plein temps, mes journées sont beaucoup trop courtes




    PSEUDO ♣ Aqualune
    AGE ♣ 20 ans
    AVIS SUR LE FO' ♣ Le contexte, la rédaction des textes, le design, le niveau des membres... Tout est génial. Et puis, pour faire originale, c'est Fight Club quoi. En gros, ce forum est une tuerie.
    JOURS DE PRÉSENCE ♣ 7/7
    CODE DU REGLEMENT ♣ Oh mon dieu, ils ont tué Kenny!
    CREDITS ICONS/AVATARS/SIGNS ♣ Aqualune
    PRENOM-NOM DE L'AVATAR ♣ Olga Kurylenko


Dernière édition par Thalia D. Hall le Mer 28 Juil - 6:54, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : RACHEL BILSON
PSEUDO : Justine
CREDITS : © MAYBE TOMORROW
PLAYLIST : venus - INDOCHINE
MESSAGES : 84
ARRIVEE : 17/07/2010
AGE : 24


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : stripteaseuse et prostituée
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Mer 21 Juil - 19:23

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDERWORLD'S QUEENI Am Jack's Medulla Oblongata.avatar

AVATAR : KIRSTEN DUNST.
PSEUDO : DOOMSDAY | MRS. GLENISTER.
CREDITS : © prom queen - buildings - peak77.
PLAYLIST : ♕ TEGAN and SARA - Living Room.
MESSAGES : 64
ARRIVEE : 19/07/2010
AGE : 24


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : ♕ CHASSEUSE.
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Mer 21 Juil - 20:28

BIENVENUE ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomsdayclocks.tumblr.com/

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Mer 21 Juil - 21:49

MERCI LES FILLES Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MESSAGES : 49
ARRIVEE : 15/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Esclave d'une vie
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Jeu 22 Juil - 0:46

Je valide (et je veux un lien *out*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Jeu 22 Juil - 1:21

Merci! (et avec plaisir pour le lien ^^.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDERWORLD'S QUEENI Am Jack's Medulla Oblongata.avatar

AVATAR : KIRSTEN DUNST.
PSEUDO : DOOMSDAY | MRS. GLENISTER.
CREDITS : © prom queen - buildings - peak77.
PLAYLIST : ♕ TEGAN and SARA - Living Room.
MESSAGES : 64
ARRIVEE : 19/07/2010
AGE : 24


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : ♕ CHASSEUSE.
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Jeu 22 Juil - 10:01

NAAN LA MEUF DU CAFEEEE C'EST ELLE ?! "TRYYYYY TOOOO REMEMMMMMBEEEEERRR" Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomsdayclocks.tumblr.com/

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Jeu 22 Juil - 14:51

OUIII C'EST ELLE!!!!! Je viens de le griller hier et je me suis dit que j'étais obligée de faire un gif!

Au fait est-ce que vous pourriez me mettre dans mon groupe avec mes amies bitches? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

MESSAGES : 49
ARRIVEE : 15/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Esclave d'une vie
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Ven 23 Juil - 16:44

Oh, j'avais oublié ><"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Ven 23 Juil - 18:55

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Sam 24 Juil - 0:22

Pas de soucis Fake Very Happy
Et merci Alexis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UNDERWORLD'S QUEENI Am Jack's Medulla Oblongata.avatar

AVATAR : KIRSTEN DUNST.
PSEUDO : DOOMSDAY | MRS. GLENISTER.
CREDITS : © prom queen - buildings - peak77.
PLAYLIST : ♕ TEGAN and SARA - Living Room.
MESSAGES : 64
ARRIVEE : 19/07/2010
AGE : 24


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : ♕ CHASSEUSE.
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Sam 24 Juil - 13:26

Thalia D. Hall a écrit:
OUIII C'EST ELLE!!!!! Je viens de le griller hier et je me suis dit que j'étais obligée de faire un gif!
GENREEEE trop la classe tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomsdayclocks.tumblr.com/

AVATAR : jessica biel
PSEUDO : meg
CREDITS : ©friendly.fires
MESSAGES : 29
ARRIVEE : 21/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : garde du corps
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Sam 24 Juil - 14:53

La meuf du café c'est pas Julie Ordon ? J'aurai cru Arrow Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Sam 24 Juil - 14:59

Ben je sais pas, j'ai tapé Olga Kurylenko sur youtube quand j'ai voulu faire mon gif et je suis tombée sur.. la meuf du café! C'est suspect! Peut-être qu'il y a DEUX meufs du café!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : jessica biel
PSEUDO : meg
CREDITS : ©friendly.fires
MESSAGES : 29
ARRIVEE : 21/07/2010


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : garde du corps
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Sam 24 Juil - 15:10

Je crois que la fille sur ton gif c'est justement Julie Arrow
Par contre, Olga a fait également une pub... MON DIEUUUU y'a deux meufs du café !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AVATAR : Olga Kurylenko
PSEUDO : Aqualune
PLAYLIST : The Rolling Stones – You Can't Always Get What You Want
MESSAGES : 51
ARRIVEE : 21/07/2010
AGE : 28


─ HIT ME ─
◊ PROFESSION : : Call Girl
◊ LOVE YOUR ENNEMIES:
◊ KILL YOUR FRIENDS:

MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   Sam 24 Juil - 15:45

Oui, Olga ça doit être la meuf du café de l'aéroport. J'en reviens pas, c'est pire que le jour où j'ai découvert la signification du logo Carrefour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Thalia __ Dans le temps, on lisait des revues porno. Maintenant, c’était les catalogues de mobilier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FIGHT CLUB  :: 
G H O S T . T O W N
 :: 
¬ PRESENTATIONS
 :: Présentation acceptée
-